La sélection nationale féminine affrontera son homologue de Guinée au premier tour et en cas de qualification, elle en découdra au dernier tour avec le vainqueur du match Sénégal-Liberia

 

Le tirage au sort des éliminatoires de la prochaine CAN-féminine s’est déroulé hier au siège de la Confédération africaine de football (CAF) au Caire, en égypte. Au total, 45 pays se sont inscrits pour la compétition, un record.

Le Maroc est automatiquement qualifié en tant que pays hôte, ce qui revient à dire que ce sont 44 pays qui participeront à la phase éliminatoire, qui se déroulera en deux étapes.

Au premier tour, le Mali affrontera la Guinée avec match aller à Bamako. Les matches aller et retour sont prévus entre les 7 et 15 juin. Le pays qui sortira vainqueur de cette double confrontation, se qualifiera pour le deuxième tour et en découdra avec le vainqueur de la rencontre Liberia-Sénégal.

Les vainqueurs du 2è tour s’ajouteront au Maroc pour la phase finale qui regroupera 12 nations.Pour être présentes au Royaume chérifien, les Aigles Dames devront donc battre d’abord la Guinée, puis gagner contre le Sénégal ou le Liberia au deuxième et dernier tour des éliminatoires.

Jointe au téléphone après le tirage, la capitaine des Aigles Dames, Fatoumata Doumbia «Raoul», affiche son optimisme, mais prévient ses coéquipières. «Chaque rencontre sera une finale pour nous.

Nous nous attendons à un match difficile dès le premier tour contre la Guinée qui ne nous fera pas de cadeau, mais aussi face au Sénégal ou au Liberia, en cas de qualification», souligne l’internationale malienne. Et d’ajouter : «Nous avons un match amical au programme contre le pays organisateur de la CAN, le Maroc début juin, donc juste avant la rencontre aller contre la Guinée. Nous avons repris les entraînements il y a deux semaines, l’atmosphère est bonne et le groupe est très motivé. Il n’y a pas de blessées, toutes les joueuses convoquées sont présentes».

Le sélectionneur national Mohamed Saloum «Housseï» se réjouit également de l’ambiance au sein du groupe et assure que ses joueuses sont déjà prêtes. «Nous avons notre mot à dire dans ces éliminatoires.

L’objectif du Mali est d’être présent au Maroc l’année prochaine. Nous avons tous les moyens pour être au rendez-vous. Je voudrais remercier la Commission ad hoc du football féminin de la Fédération malienne de football qui s’est battue pour trouver un terrain pour la reprise des entraînements.

Nous sommes prêts pour le combat», répète le technicien qui a atteint les demi-finales de la dernière CAN avec la sélection nationale féminine.

Pour la Coupe du monde féminine U20, Costa Rica 2022, le Mali en découdra avec le Togo au premier tour et en cas de qualification, les filles du technicien Aly Diakité défieront le Sénégal pour une place au troisième tour. Il y aura, ensuite, deux tours pour les pays qualifiés.

Djènèba
BAGAYOKO

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
La sélection nationale féminine affrontera son homologue de Guinée au premier tour et en cas de qualification, elle en découdra au dernier tour avec le vainqueur du match Sénégal-Liberia   Le tirage au sort des éliminatoires de la prochaine CAN-féminine s’est déroulé hier au siège de la Confédération africaine de football...