Tenue en échec 2-2, hier au stade Modibo Keïta, la sélection nationale féminine est condamnée à aller chercher sa qualification, lundi à Conakry. Cela passe par une victoire ou un match avec plus de deux buts

 

 

Les Aigles Dames ont raté leur entrée en lice. C’est le moins que l’on puisse dire après le nul 2-2 concédé par les protégées du sélectionneur Mohamed Saloum «Houssei», hier au stade Modibo Keïta contre la Guinée, au compte du match aller du premier tour des éliminatoires. La capitaine Fatoumata Karentao et ses coéquipières n’ont pu s’imposer devant les Guinéennes, à la grande déception des supporters présents sur la colline du Point G encore appelé tribune serpent (le match s’est joué à huis clos).

Les buts des Aigles Dames ont été marqués par Agueissa Diarra (11è min) et Aïssata Traoré «Neymar» (22è min) tandis que les deux réalisations du Syli Dames sont l’œuvre de la gardienne des Aigles, Fatoumata Karentao (4è min, csc) et Mabinty Camara (65è min).Du coup, la sélection nationale féminine se retrouve dos au mur et doit désormais aller chercher sa qualification hors de ses bases, c’est-à-dire à Conakry, lundi prochain.

Les visiteuses ont dominé cette manche aller de bout en bout et auraient même pu repartir avec la victoire si elles n’avaient manqué de concentration devant les buts maliens.

L’analyse de la capitaine des Aigles Dames résume parfaitement le déroulement du match. «Ce soir (hier, ndlr), nous avons mal débuté la rencontre. L’adversaire est apparu plus en jambes et a mieux joué. Avec ce 2-2, les choses se compliquent pour nous, mais nous allons tenter de nous racheter au retour», a ainsi confié Fatoumata Karentao après la rencontre.

«La semaine prochaine, il faudra montrer un autre visage et surtout hausser le niveau de notre jeu pour espérer renverser la tendance. Nous présentons nos sincères excuses aux Maliens et nous promettons de tout faire pour nous qualifier au second tour», a ajouté l’internationale malienne la gorge nouée. Les visiteuses ont annoncé la couleur d’entrée de jeu, avec cette tentative de l’attaquante Nabinty Sylla (2è min). Dans la foulée, la Guinée débloque le tableau d’affichage avec la complicité de la capitaine des Aigles Dames qui marque contre son camp suite à une infiltration de Fatoumata Dédé Diallo (1-0, 4è min).

à la 11è minute, Agueissa Diarra remet les pendules à l’heure pour le Mali, suite à un corner bien travaillé par Aïssata Traoré (1-1). Peu avant la demi-heure, la sélection nationale féminine prend l’avantage grâce à Aïssata Traoré qui bat la gardienne adverse d’un tir lointain (2-1, 22è min). Les protégées du sélectionneur Mohamed Houssei auraient pu marquer deux nouveaux buts, si Agueissa Diarra (32è min) et l’attaquante de Guingamp, Aïssata Traoré n’avaient manqué de justesse technique dans le dernier geste (35è min).

A la reprise, la Guinée fait la jonction au tableau d’affichage de Mabinty Camara qui marque de l’intérieur du pied(2-2, 65è min). Ce sera le score final de la partie. Pour le sélectionneur national Mohamed Houssei, le coup est encore jouable. «Notre objectif était de gagner à domicile et sans prendre de buts. Malheureusement, le résultat n’a pas été à la hauteur des attentes, a dit le technicien malien.

Toutefois, je demande aux filles de ne pas se décourager parce qu’il reste encore une manche, donc 90 minutes à jouer. Tout est encore possible et on n’a pas le droit de baisser les bras. Nous devons continuer d’y croire».Pour se qualifier, les Aigles Dames devront impérativement battre les Guinéennes dans le deuxième acte prévu lundi à Conakry ou à défaut, obtenir un match nul avec plus de deux buts.

C’est dire que la capitaine Fatoumata Karantao et ses coéquipières sont sur un fil et risquent d’être les grandes absentes de la CAN, Maroc 2022. En tout cas, la mission s’annonce très compliquée pour les nôtres surtout quand on sait que la sélection guinéenne peut se contenter d’un 0-0 ou d’un 1-1 à domicile. Quatrième de la dernière CAN, le Mali n’aura aucune excuse en cas d’échec face à la Guinée. Ce d’autant que notre pays a participé à sept phases finales depuis la création en 1991de la compétition qui s’appelait avant Championnat d’Afrique de football féminin.

Djènèba

BAGAYOKO

Mercredi 20 octobre au stade Modibo Keïta

Mali-Guinée : 2-2

Buts d’Agueissa Diarra (11è min), Aïssata Traoré (22è min) pour le Mali ; Fatoumata Karentao (4è min, csc), Mabinty Camara (65è min) pour la Guinée.

Arbitrage de l’égyptienne Shahenda Saad Ali, assisté de ses compatriotes Yara Atef et Gamalat Ahmed Shib.

Mali : Fatoumata Karentao (cap), Aïcha Samaké, Oumou Tangaré (Aïssatou Diadhiou, 72è min), Bintou Koïta, Coulouba Sogoré, Fatou Dembélé, Wandé Guereve, Binta Diarra (Assetou Koné, 72è min), Agueissa Diarra, Aïssata Traoré, Oumou Koné (Djénéba Baradji, 72 min). Sélectionneur : Houssein Mohamed Saloum

Guinée : Aïssatou Diallo (cap), Aminata Camara, Bintou Sylla, Fatoumata Dédé Diallo, Finda Touré, Kadiatou Sylla (Kany Sidibé, 50è min), Mabinty Camara, Mamaissata Camara, Mamet Camara, Marie Camara (Mariam Barry, 88è min), Nabinty Sylla.
Entraîneur : Harouna I. Camara

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Tenue en échec 2-2, hier au stade Modibo Keïta, la sélection nationale féminine est condamnée à aller chercher sa qualification, lundi à Conakry. Cela passe par une victoire ou un match avec plus de deux buts     Les Aigles Dames ont raté leur entrée en lice. C’est le moins que l’on...