Les championnes en titre ont dominé l’Usfas 2-1 dans le choc au sommet de la 3è journée et pris seules la tête du groupe A, avec 9 points. De leur côté, les Super Lionnes ont déroulé face au Réal, sèchement battu 3-0

 

Rien ne résiste à l’AS Mandé. Après les Amazones de la Commune V, battues 2-0 et les Tigresses de Kayes, étrillées 6-0, les joueuses de Rokiatou Samaké ont signé une troisième victoire de rang, en dominant 2-1 l’Usfas, samedi lors de la 3è journée du championnat.

Les deux buts des Mandékas portent les signatures d’Aïssata Keïta (12è min) et de son homonyme Aïcha Samaké (21è min), alors que l’unique réalisation de l’Usfas est l’œuvre de Mariam Keïta (44è min). Cette rencontre entre les deux équipes qui constituent le duo de tête du groupe A a démarré sur les chapeaux de roue. Dès le coup d’envoi, les Usfasiennes tentent de prendre la direction des opérations.

Elles multiplient les alertes devant les buts de la gardienne Aïssatou Diallo, mais ne parviennent pas à trouver la faille dans la défense adverse, commandée d’une main de fer par la capitaine Salimata Koné et ses deux complices Oumou Coulibaly et Oumou Traoré. Les Mandékas laissent passer l’orage.

Ensuite, elles passent à l’offensive et font voir leur réalisme. Suite à un corner bien exécuté par Aïcha Samaké, la défenseuse Aïssata Keïta place une belle tête qui termine sa course au fond des filets de la portière Fatoumata Karentao (1-0, 12è min). Blessées dans leur orgueil, les militaires tentent de revenir au score mais butent invariablement sur l’arrière-garde de l’AS Mandé. Peu après la demi-heure, les joueuses de Lafiabougou réalisent le break à la suite d’un exploit individuel de l’internationale Aïcha Samaké qui mystifie ses adversaires avant de marquer du plat du pied (2-0, 26è min).

Deux occasions, deux buts. Les championnes du Mali en titre auraient même pu enfoncer le clou avant la mi-temps, si Fatoumata Doumbia «Raoul» (30è min) et Fatoumata Diarra «Fatim» (32è min) n’avaient pas manqué de concentration dans le dernier geste. Pour stopper son adversaire et éviter l’effondrement de ses joueuses, l’entraîneuse de l’Usfas Bintou Diaby réagit et intègre Farima Traoré à la place de Fatoumata Bagayoko. Un coaching payant pour la technicienne qui voit son équipe réduire le score à une minute de la mi-temps, avec cette réalisation de Mariam Keïta (2-1, 44è min).

à la reprise, les Mandékas décident de maintenir la pression sur l’Usfas. Fatoumata Diarra profite d’un coup franc pour s’illustrer et obliger la portière Fatoumata Karentao à se détendre pour claquer la balle en corner (46è min).

Ensuite, les Mandékas obtiennent deux occasions nettes, mais ni Djènèba Kansaye (66è min), ni Awa Traoré (70è min) ne parviennent à marquer. Score final : 2-1 pour l’AS Mandé qui conforte ainsi sa position en tête de la poule A avec 9 points (3 succès en autant de journées de championnat).

«Les filles ont respecté les consignes et elles ont fait un bon match. Je les félicite et les encourage à continuer sur la même lancée pour le bonheur du club», a déclaré la technicienne de l’AS Mandé, Rokiatou Samaké, sourire aux lèvres.

Quant à l’entraîneuse de l’Usfas, elle dira que ses joueuses ont manqué de concentration derrière et payé cash les erreurs de marquage. «Mes joueuses n’ont pas joué, on dirait qu’elles avaient la tête ailleurs. C’était un jour sans», a martelé l’ancienne internationale avant de renchérir : «Nous allons continuer à travailler, le championnat vient juste de commencer et le chemin à parcourir reste encore long. L’Usfas vise le titre suprême et se battra jusqu’au bout pour atteindre son objectif».

Dans l’autre match choc de cette journée, les Super Lionnes ont été sans pitié avec le Réal, battu 3-0, alors que les Amazones de la Commune V ont assuré le service minimum face à Super club (1-0).

Djènèba BAGAYOKO

Samedi 24 avril sur le terrain de LC. BA

Usfas-AS Mandé : 1-2

Buts d’Aïssata Keïta (12è min) et d’Aïcha Samaké (21è min) pour le Mandé;Mariam Keïta (44è min) pour l’Usfas.

Arbitrage de Baha Traoré, assistée de Kadiatou Dembélé et de Mama Touré.

Usfas : Fatoumata Karentao, Fatoumata Dembélé (cap), Oumou Tangara, Fatoumata Bagayoko (Farima Traoré, 32è min), Alima Traoré, Mariam Keïta, Fatoumata Karembé, Saran Sangaré, Assita Traoré, Oumou Touré, Noutenin Bagayoko (Mariam Traoré, 63è min).
Entraîneuse : Bintou Diaby

AS Mandé : Aïssatou Diallo, Salimata Koné (cap), Oumou Coulibaly, Aïssata Keïta, Aïcha Samaké, Fatoumata Diarra, Fatoumata Doumbia, Korotoumou Keïta, Awa Traoré, Djènèba Kansaye (Rokia Coulibaly, 70è min).
Entraîneuse : Rokiatou Samaké

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Les championnes en titre ont dominé l’Usfas 2-1 dans le choc au sommet de la 3è journée et pris seules la tête du groupe A, avec 9 points. De leur côté, les Super Lionnes ont déroulé face au Réal, sèchement battu 3-0   Rien ne résiste à l’AS Mandé. Après les...