Les matches se suivent et se ressemblent pour les Super Lionnes. Dimanche, les joueuses d’Hamdallaye ont signé une quatrième victoire de rang en dominant 2-0 l’AS Police en clôture de la 4è journée du championnat national. Les deux buts des Lionnes portent les signatures de Sarantou Traoré (19è min) et Maïmouna Togola (35è min, s.p). Dès le coup d’envoi de la partie, les Lionnes se lancent à l’assaut des buts adverses. Comme il fallait s’y attendre, la rencontre démarre sur les chapeaux de roue pourSuper Lionnes.

D’entrée de jeu, celles-ci exercent le pressing sur leurs adversaires et tentent de marquer leur territoire. Le résultat ne se fait pas attendre longtemps : à la réception d’un centre Sarantou Traoré contrôle le cuir avant de battre du plat du pied la gardienne de l’AS Police Aïchata Dembélé (1-0, 19è min).

Cinq minutes plus tard, la joueuse se met à nouveau en exergue. Elle mystifie la défense adverse mais perd son duel avec la portière de l’AS Police (24è min). Peu après la demi-heure, l’équipe du président Papa Séyan Keïta obtient un penalty suite à une faute de main d’une défenseure de l’AS Police dans la surface de réparation. L’ancienne joueuse de l’AS Badema, Maïmouna Togola exécute la sentence et permet aux Lionnes de mener 2-0 au tableau d’affichage (35è min, s.p).

La deuxième période est moins animée que la première et malgré quelques occasions obtenues par les joueuses d’Hamdallaye, le score n’évolue plus jusqu’au coup de sifflet final de la partie. «Je ne suis pas content de la prestation de mes joueuses, malgré la victoire, elles m’ont laissé sur ma faim, surtout sur le plan offensif. On pouvait gagner aujourd’hui par 7 voire 8 buts d’écart, mais à l’arrivée, les filles n’ont marqué que 2 buts.C’est dommage et il va falloir travailler plus devant les buts», a martelé l’entraîneur des Lionnes Mafing Dembélé, avant de dire sans détours que son objectifest le titre majeur.

Dans le camp adverse, le technicien de l’AS Police a rendu hommage à ses joueuses pour avoir joué «sans complexe face aux Super Lionnes». «Notre objectif est le maintien, contrairement aux Super Lionnes qui visent le titre. Les objectifs des deux équipes sont donc différents, je suis content de la prestation de mes joueuses et les exhorte à continuer sur la même lancée»», a confié Dibo Konaté.

À l’instar des Lionnes, l’AS Mandé a également fait honneur à son rang, en s’imposant largement 3-0 devant Super club. Les Mandékas signent ainsi leur quatrième victoire, en autant de journées de championnat et se rapprochent déjà de la qualification au Carré d’as.

Les cartons de cette quatrième journée sont à mettre à l’actif des Amazones de la CV, de l’Usfas et du Réal. Les trois formations ont dominé respectivement les Tigresses de Kayes (4-1), l’AS Momo de Sikasso (4-0) et Tériya de San (4-0). En déplacement à Mopti, Santoro UFC est tombé 1-2 face à Badenya.

Djènèba BAGYOKO

Dimanche 2 mai au terrain de l’ex SNJ

Super Lionnes-AS Police : 2-0

Buts de : Sarantou Traoré (19è min) et Maïmouna Togola (35è min, s.p)

Arbitrage de Aïssata Diarra assistée de Fatan I. Koné et de Fatoumata Konaté

AS Police : Aïchata Dembélé, Korotoumou Tadi Doumbia, Alima Diarra, Bianhan Koumbéré, Maïmouna Traoré (cap), Awa Diarra, Kadiatou Koné, Salamanta Bathily, Nana Diakité, Bintou Coulibaly, Altinè Baya. Entraîneur : Dibo Kanouté

Super Lionnes : Aïchatou Bengaly, Djouma Konaté, Aïssata Sidibé, Maïmouna Togola (cap), Nassoum Keïta, Kadidia Koné, Adiaratou Coulibaly, Sarantou Traoré, Assetou Koné, Oumou Koné, Fatoumata Samaké.

Entraîneur : Makafing Dembélé

Tous les résultats

Amazones CV-Tigresses de Kayes : 4-1

Réal-Tériya de San : 4-0

AS Momo-Usfas : 4-0

Badenya de Mopti-Santoro UFC : 2-1

AS Police-Super Lionnes : 0-2

AS Mandé-Super club : 3-0

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Les matches se suivent et se ressemblent pour les Super Lionnes. Dimanche, les joueuses d’Hamdallaye ont signé une quatrième victoire de rang en dominant 2-0 l’AS Police en clôture de la 4è journée du championnat national. Les deux buts des Lionnes portent les signatures de Sarantou Traoré (19è min)...