Dimanche face au Zimbabwe, la sélection nationale peut se contenter d’un match nul pour valider son ticket pour les quarts

 

Le Mali affronte le Zimbabwe, dimanche au compte de la troisième et dernière journée de la phase de poules du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), Cameroun 2021. Le match aura lieu dans l’emblématique stade Japoma à Douala. Les deux équipes ont rejoint hier la capitale économique et le principal centre d’affaires du Cameroun.
Le match est sans enjeu pour les Warriors zimbabwéens, déjà battus deux fois et qui feront leurs valises, quel que soit le résultat de ce dernier match de poules. Pour les Aigles locaux en revanche, c’est le ticket des quarts qui est en jeu et le capitaine Djigui Diarra et ses coéquipiers doivent obtenir au moins le partage des points pour décrocher le précieux sésame. Dans l’autre match de la poule qui opposera l’hôte du CHAN, le Cameroun et le Burkina Faso, chacune des deux sélections peut prétendre à la qualification, mais les Camerounais (4 points) sont en ballotage favorable puisqu’un nul leur suffit pour franchir le premier tour. C’est dire que les Lions Indomptables et les Aigles locaux sont dans la même situation et les deux sélections devraient logiquement se qualifier pour les quarts.

Mais les Étalons du Burkina Faso n’ont pas encore dit leur dernier mot, gonflés à bloc après leur probant succès contre le Zimbabwe (3-1), ils s’annoncent très dangereux pour le Cameroun. De son côté, le Mali doit se méfier de la sélection zimbabwéenne qui n’a plus rien à perdre et qui aura à cœur de terminer sur une note positive.
Mais les protégés du sélectionneur Nouhoum Diané peuvent se qualifier, même en cas de défaite, à condition toutefois que le Burkina Faso ne l’emporte pas face au Cameroun.
Si le Mali perd contre le Zimbabwe, une hypothèse peu probable et que le Burkina Faso et le Cameroun se neutralisent, les nôtres seront qualifiés, grâce à la différence de but particulière (victoire 1-0 contre le Burkina Faso lors de la première journée). Le capitaine Djigui Diarra et ses partenaires sont donc bien placés pour se qualifier et on imagine mal l’équipe calée devant la modeste sélection zimbabwéenne.

Mais le défenseur Yacouba Doumbia met en garde contre tout complexe de supériorité face à un pays déjà éliminé et qui n’a plus rien à perdre pour la suite des événements. «On s’attend à un match difficile car le Zimbabwe va tout faire pour terminer sur une bonne note», prévient l’international malien. Son coéquipier Moussa Koné «Koffi» abonde dans le même sens. «Le match face au Zimbabwe ne sera pas facile. Nous le savons tous car cette équipe est d’ores et déjà éliminée, mais elle fera tout pour rentrer avec la victoire à la maison. Il faut donc rester concentré et surtout faire preuve d’efficacité devant les buts. Jusque-là, les attaquants n’ont pas réussi à marquer, j’espère que ce sera contre le Zimbabwe», a confié l’attaquant des Aigles.
Bassékou Diabaté lui, affiche sa confiance et assure que l’équipe se prépare avec beaucoup de sérénité. «Nous avons confiance en nous et nous allons tout mettre en œuvre pour nous qualifier au prochain tour», promet-il.
C’est la troisième fois que le Mali et le Zimbabwe s’affrontent au CHAN. Les deux équipes se sont rencontrées pour la première fois en 2014 en Afrique du Sud. Les Aigles ont perdu en quarts de finale 2-1 avant de prendre leur revanche en 2016 au Rwanda (1-0, lors de la deuxième journée de la phase de groupe). Pour le moment, c’est donc l’égalité parfaite entre les Aigles locaux et Warriors zimbabwéens.

Ladji M. DIABY


Dimanche 24 janvier au stade Japoma à Douala
19h : Mali-Zimbabwe
À Yaoundé
19h : Cameroun-Burkina Faso

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Dimanche face au Zimbabwe, la sélection nationale peut se contenter d’un match nul pour valider son ticket pour les quarts   Le Mali affronte le Zimbabwe, dimanche au compte de la troisième et dernière journée de la phase de poules du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), Cameroun 2021. Le match aura...