Après leur mauvaise opération à domicile, lors du match aller du deuxième tour des éliminatoires des compétitions africaines (Ligue des champions et Coupe de la Confédération), le Stade malien et Binga FC disputeront les matches retour ce week-end. Battu 1-0 par les Burkinabé de l’ASFA Yennenga, les Communards de Binga FC tenteront de renverser la vapeur et poursuivre leur rêve de marquer le coup pour leur grand baptême du feu à l’échelle continentale.

 

Le match se disputera à Abidjan, le pays des Hommes intègres ne disposant pas de stades homologués par la CAF. Les finalistes de la dernière Coupe du Mali (défaite 3-2 face au Stade malien) pourront-ils rééditer l’exploit réalisé contre les Libériens de Breweries au tour précédent (5-0 sur l’ensemble des deux matches) ? Jugé à travers la prestation de l’équipe au match aller, c’est difficile de répondre par l’affirmative et une confirmation de l’ASFA Yennenga sera tout sauf une surprise. Mais il reste encore 90 minutes pour départager les deux formations et un match de football n’est jamais gagné avant d’être joué. Dans tous les cas, Binga FC n’a plus rien à perdre dans ce face à face avec le représentant du Faso et doit jouer ses chances à fond pour ne pas avoir à regretter.

Cette remarque vaut aussi pour le Stade malien qui a subi le même sort que les Rouges et Blancs de la Commune VI, s’inclinant à domicile 1-0 devant Horoya AC de Conakry.

Pour se qualifier, les Blancs sont condamnés à gagner à Conakry et il n’y a plus de calculs à le faire pour les joueurs de Jean-Christophe Gratecap. «On sait ce qu’il nous reste à faire, nous allons nous préparer pour aller gagner à Conakry», a déclaré le technicien français, après la défaite de la manche aller. «On a été battus 1-0 chez nous, il reste encore 90 minutes et tout est possible.

Notre objectif est la qualification pour la phase de poules et on se battra jusqu’au bout pour l’atteindre. Inch-Allah, nous irons chercher notre qualification en Guinée», a martelé de son côté le gardien Mohamed Niaré. Les Rouges et Blancs de Conakry l’entendront-ils de cette oreille ? «Nous avons réalisé une bonne opération, en venant gagner à Bamako. Cette victoire est déjà oubliée et nous allons nous concentrer dès à présent sur la manche retour. Nous sommes en football et tout est possible.

On va mettre l’équipe dans les meilleures conditions pour qu’au soir du 24 octobre on rende le peuple de Guinée heureux. C’est l’objectif du club», a confié l’entraîneur sénégalais du Horoya AC, Lamine N’Diaye. Le capitaine des Matenkas (surnom du Horoya AC) Ocansey Mandela, a également mis en garde ses coéquipiers contre tout complexe de supériorité. Sur le site du club, il a déclaré : «On ne dit pas que ça sera facile chez nous, mais nous avons pris un avantage.On va tout donner au retour comme on l’a fait à l’aller. Le Stade malien joue bien au ballon et avec plaisir. Ça fait vraiment du bien d’affronter des équipes de ce calibre».

Seïbou S.

KAMISSOKO

Samedi 23 octobre au stade Robert-Champroux à Abidjan

16h30 : ASFA Yennenga-Binga FC

Dimanche 24 octobre austade général Lansana Conté de Nongo à Conakry

16h30 : Horoya-Stade malien

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Après leur mauvaise opération à domicile, lors du match aller du deuxième tour des éliminatoires des compétitions africaines (Ligue des champions et Coupe de la Confédération), le Stade malien et Binga FC disputeront les matches retour ce week-end. Battu 1-0 par les Burkinabé de l’ASFA Yennenga, les Communards de...