Encore une fois en grande difficulté pour faire le jeu, le Sénégal a dû s’en remettre à une double expulsion cap-verdienne pour venir à bout de son adversaire 2-0 et se qualifier en quart de finale.

Cette Coupe d’Afrique des Nations a déjà réservé pas mal de surprises entre l’élimination précoce de l’Algérie ou encore celle du Nigéria contre la Tunisie en 8e de finale. Même le Cameroun a eu le plus grand mal à sortir une plus que vaillante équipe des Comores. Le Sénégal était donc prévenu avant d’affronter le Cap-Vert, surtout que depuis le début de la compétition, le finaliste en titre est très loin de ses meilleurs standards. Les troupes d’Aliou Cissé n’ont marqué qu’un seul but en phase de groupes et ne semblaient pas progresser dans le jeu.

Les Lions de la Teranga devaient surtout prendre une revanche sur eux-mêmes. L’occasion s’y prêtait dans ce 8e de finale car il n’y avait aucun forfait majeur à signaler. Après 38 secondes de jeu seulement, ils se procuraient une superbe situation. Idrissa Gueye profitait d’un mauvais dégagement pour remiser dans l’axe vers Mané, dont la frappe enroulée terminait sur le poteau (1e). Le match démarrait fort mais s’essoufflait aussitôt. Malgré cette première occasion qui aurait pu donner le ton, le Sénégal retombait très vite dans ses travers.

Le Cap-Vert a joué à neuf pendant 35 minutes
Le calme plat de cette première période a tout de même été perturbée par l’exclusion de Patrick Andrade dès la 21e après une énorme semelle sur Pape Gueye et un passage par la VAR. A onze contre dix, les Lions ne montraient pourtant rien et devaient attendre le deuxième acte, et de nouveaux faits de jeu, pour enfin prendre les devants. Sur un long dégagement d’Edouard Mendy, Mané touchait le ballon de la tête devançant d’un rien la sortie du gardien capverdien, Vózinha, qui venait finalement se télescoper avec l’attaquant de Liverpool (52e). Les deux hommes restaient un moment au sol, Vózinha chancelait même, avant de prendre à son tour un rouge après de longues minutes (57e).

Cette fois réduits à neuf, les Requins Bleus finissaient par baisser pavillon. Gueye (61e), Mané (62e) et Fortès contre son camp (63e) annonçaient la suite car Mané trouvait enfin la lucarne adverse (1-0, 63e) sur ce corner mal renvoyé, sur lequel l’arbitre a tout de même eu recours à la VAR pour le valider. Libéré et en large supériorité numérique, ce n’est pas pour autant que le Sénégal parvenait à se mettre à l’abri (Dieng, 78e), ni à réussir à maitriser les éléments. L’ancien Dijonnais Tavarès était même proche d’égaliser (86e). C’est finalement Bamba Dieng qui scellait l’issue de ce match à la conclusion d’un contre (2-0, 90e+3), offrant un quart au Sénégal face au Maroc ou au Malawi.

 

Source: footmercato

MaliwebSportsSports maliens
Encore une fois en grande difficulté pour faire le jeu, le Sénégal a dû s’en remettre à une double expulsion cap-verdienne pour venir à bout de son adversaire 2-0 et se qualifier en quart de finale. Cette Coupe d’Afrique des Nations a déjà réservé pas mal de surprises entre l’élimination...