Fin de suspens. L’équipe nationale de football du Mali a désormais un sélectionneur depuis le samedi 7 mai. L’ancien défenseur international Aigle, Eric Sékou Chelle, a été préféré aux expérimentés Allemands Gernot Rohr et Winfried Schäfer.

 

 La nomination d’Eric Sékou Chelle a été officialisée par la Fédération malienne de Football (Fémafoot) le samedi 7 mai matin. Cela, après plus d’un mois de suspens et de supputations depuis le remerciement de Mohamed Magassouba, le 1er avril. Pour succéder à son compatriote, le Malien a été choisi sur une shortliste de 3 prétendants après le tri de 57 candidatures enregistrées par la Fémafoot.

Âgé de 44 ans, la Fémafoot affirme que le nouveau patron du Nid des Aigles est diplômé d’un Brevet d’Entraineur Professionnel de Football (BEPF). Un document suffisant pour entraîner n’importe quelle équipe de football. Pour l’instance dirigeante du football malien, le tout nouveau patron des Aigles aura comme premier défi, la qualification du Mali pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2023) qui se déroulera en Côte d’Ivoire du 23 juin au 23 juillet 2023.

Mais l’étendue de sa mission est axée sur plusieurs volets que sont : mettre en place une sélection nationale A de football sur la base des nouveaux fondements, qualifier le Mali à la phase finale de la Can 2023 et atteindre au minimum la demi-finale, qualifier le Mali à la phase finale de la Can 2025 et atteindre au minimum la finale, qualifier le Mali à la phase finale de la Coupe du Monde 2026 et atteindre les 8e de finale, contribuer, auprès de la direction technique, à la mise en place d’une politique de formation des jeunes joueurs devant intégrer le futur Centre Technique du Mali pour assurer la relève, apporter son expérience dans la mise en œuvre de la politique technique de la fédération malienne de football entre autres la formation des cadres techniques, selon le programme de la direction technique nationale, collaborer avec les entraineurs/sélectionneurs des catégories inferieures (U-15, U-17, U-20, U-23), émettre son point de vue sur la planification et l’organisation des compétitions internationales, ainsi que des matches amicaux, élaborer et déposer au niveau du secrétaire général, les rapports techniques des compétitions internationales dans le délai.

Dans son choix, la fédération donne l’impression d’avoir privilégié le nationalisme que l’expérience quand on sait que les deux autres concurrents du Malien ont beaucoup plus d’expérience que lui dans la gestion d’une sélection nationale de football.

Ancien footballeur, Gernot Rohr a entrainé plusieurs clubs français avant de diriger les équipes nationales du Gabon, du Niger, du Burkina Faso et du Nigeria. Donné un temps favori, l’Allemand de 68 ans aurait coûté un peu cher. Pour ce qui est de Winfried Schäfer, il a remporté la CAN 2002 au Mali lorsqu’il était sélectionneur du Cameroun après des clubs allemands tel que Stuttgart.

Ancien international entre 2004 et 2006, l’ex-défenseur des Aigles qui compte 15 sélections n’a entrainé que les clubs français suivants : Martigues FC, Consolat Marseille ou encore Boulogne-sur-Mer. C’est dire que le Mali sera donc sa première sélection nationale à entraîner. Aussi, plusieurs sources indiquent que le fait qu’il soit Malien a beaucoup pesé dans son choix.

 

Alassane Cissouma

Source : Mali Tribune

MaliwebSports
Fin de suspens. L’équipe nationale de football du Mali a désormais un sélectionneur depuis le samedi 7 mai. L’ancien défenseur international Aigle, Eric Sékou Chelle, a été préféré aux expérimentés Allemands Gernot Rohr et Winfried Schäfer.    La nomination d’Eric Sékou Chelle a été officialisée par la Fédération malienne de Football...