Les Jeux olympiques ont débuté avec le tournoi de football, en attendant le début officiel avec la cérémonie d’ouverture qui aura lieu ce 23 juillet. L’Afrique avait établi un record de 45 médailles lors des derniers Jeux olympiques de Rio (Brésil) en 2016, en nette hausse par rapport aux précédentes éditions de Londres 2012 (34 médailles), Pékin 2008 (40 médailles) ou Athènes 2004 (35 médailles).

Pour poursuivre sa progression au Japon, elle pourra une nouvelle fois s’appuyer sur les épreuves d’athlétisme de fond et le demi-fond qui devraient voir les sportives et sportifs d’Afrique de l’Est récolter une moisson de médailles d’or. A Rio en 2016, le Kenya et l’Afrique du Sud s’étaient taillés la part du lion, raflant 24 médailles à eux deux.

Au Japon, 11000 athlètes sont normalement attendus pour participer à la compétition, mais on s’attend à plusieurs forfaits à cause de la crise sanitaire du coronavirus. C’est d’ailleurs déjà le cas de la Guinée qui a refusé d’envoyer sa délégation à Tokyo à cause de la crise sanitaire. On s’attend donc à ce que le continent africain soit encore faiblement représenté lors de ces jeux. Penons le cas par exemple de l’athlète Burundais, Thierry Ndikumwenayo. Ce dernier était arrivé 9e au championnat du monde de Cross Country en 2019 au Danemark, mais ne pourra malheureusement pas représenter son pays cette année à Tokyo: « Je fais de mon mieux pour m’entrainer, afin d’atteindre les minima exigés, mais c’était difficile pour moi, car on manque de soutien », estime le coureur de 5000 mètres. « Je n’ai aucun autre travail, je m’occupe seulement de ma carrière d’athlète. C’est ce qui me préoccupe car je veux m’améliorer », a ajouté l’athlète de 24 ans.

L’Afrique pourra néanmoins compter sur ses trois représentants dans le tournoi de football que sont : L’Egypte, la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud.

L’Egypte, privée de Mohamed Salah retenu par son club de Liverpool, sera opposée dans son groupe à l’Espagne, l’Australie et l’Argentine. La Côte d’Ivoire, avec des têtes d’affiche comme Eric Bailly, Franck Kessié, Max-Alain Gradel ou encore Amadou Diallo, peut partir avec de l’espoir de se sortir de son groupe composé de l’Arabie saoudite, le Brésil et l’Allemagne. L’Afrique du Sud, quant à elle, sera opposée au pays-hôte japonais pour débuter son tournoi. Alors que leur préparation a été fortement perturbée par les tests positifs de deux joueurs et l’identification de 21 cas contacts, principalement des joueurs, au sein de leur délégation, les Sud-Africains se présenteront en manque de rythme et de repères et il leur faudrait un miracle pour sortir indemnes de ce groupe composé par ailleurs de la France et du Mexique.

Dans le tournoi féminin de football, La Zambie, seule représentante de l’Afrique dans le tournoi aura du mal à se qualifier après sa défaite cinglante (10 – 3) lors de son premier match face au Pays- Bas.

Boris Kharl Ebaka

Source: adiac-congo.com
MaliwebSports
Les Jeux olympiques ont débuté avec le tournoi de football, en attendant le début officiel avec la cérémonie d’ouverture qui aura lieu ce 23 juillet. L’Afrique avait établi un record de 45 médailles lors des derniers Jeux olympiques de Rio (Brésil) en 2016, en nette hausse par rapport aux...