Maître Tiefing Sissoko, ceinture noire, 2è dan, est le nouvel entraîneur de l’équipe nationale de judo et ju-jitsu. Titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation dans la spécialité STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives) obtenu à l’université Paris-Est Créteil en 2013, l’ancien international de judo a été confirmé vendredi dernier à la tête de l’équipe par la Fédération malienne de judo et ju-jitsu après un test d’un mois. «C’est avec un grand plaisir que j’accepte cette lourde tache qui est de former et guider l’équipe nationale de judo.

Je remercie le président de la fédération Mamadou B. Traoré et tous les membres du bureau fédéral pour cette marque de confiance. Notre objectif est d’amener le judo malien au sommet», a déclaré Maître Tiefing Sissoko, après sa nomination. «Notre objectif, a poursuivi le technicien, est de préparer les athlètes de façon efficace pour qu’ils puissent répondre présents dans les compétitions sous régionales, continentales et internationales.

Nous visons les Jeux olympiques, Paris 2024, les athlètes doivent être bien préparés pour cette grande échéance. Le judo malien peut prétendre à la médaille olympique à Paris et on se battra pour ça». «Je peux aller en France et aux états-Unis à tout moment et je voudrais, dès à présent, cibler des Maliens résidants dans ces différents pays. La France est une très grande nation de judo et forme les athlètes de très bon niveau», a ajouté le nouveau sélectionneur national.

Maître Tiéfing Sissoko est bien connu dans le monde du judo malien. Il a commencé sa carrière au Mali et remporté plusieurs médailles d’or sur le plan national, avant de partir en France en 1999 pour des études. Pendant son séjour dans l’Hexagone, il a participé à plusieurs compétitions universitaires avec l’équipe de la Sorbonne.

«En 2001, nous avons gagné le tournoi polytechnique et le championnat d’Europe universitaire. J’ai obtenu la médaille de bronze. J’ai également représenté le Mali au tournoi de Paris en 2003», indique-t-il, en précisant que sa thèse de doctorat a porté sur les activités physiques.

Au-delà donc de la pratique du judo, le nouvel entraîneur de la sélection nationale a fait des études de sport et est resté en contact permanent avec la Fédération malienne de judo. «Ma fédération m’a toujours aidé, c’est à mon tour de renvoyer l’ascenseur à l’instance. J’aimerais partager mon expérience avec la nouvelle génération et aider le judo de mon pays à progresser», a conclu Maître Tiefing Sissoko.

Le nouveau sélectionneur est un enseignant chercheur à l’Université des lettres et des sciences humaines de Bamako (ULSHB) et dans plusieurs universités françaises dont Paris-Est Créteil et de Poitiers.

Il est aussi fondateur et président de la Fondation les petits stylos et auteur de cinq œuvres : L’état de la réussite dans l’enseignement supérieur : cas des étudiants de l’UFR SESS-STAPS à l’UPEC Sarrebruck en 2014; la jeunesse malienne : entre autonomie, mobilisation et exclusion en 2015; Penser l’état, penser la jeunesse : quelle gouvernance des politiques de jeunesse dans les états d’Afrique francophone en 2016; La jeunesse, l’enseignement supérieur et l’économie au Mali en 2018; Les conditions de la réussite dans les universités maliennes en 2021.

Abdramane DIOMA

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Maître Tiefing Sissoko, ceinture noire, 2è dan, est le nouvel entraîneur de l’équipe nationale de judo et ju-jitsu. Titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation dans la spécialité STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives) obtenu à l’université Paris-Est Créteil en 2013, l’ancien international de judo a...