Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, n’a pas tardé à réagir après l’annonce de la non homologation du stade du 26 Mars par la Confédération africaine de football (CAF).

 

Dès hier, soit 48h après l’annonce de la décision de l’instance dirigeante du football continental, il a effectué une visite d’inspection au stade du 26 Mars pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de rénovation de ladite arène.

La visite du ministre Ag Attaher s’est déroulée, en présence du chargé des compétitions internationales de la Fédération malienne de football (Femafoot), Moussa Kanouté, du chef de chantier de l’entreprise en charge des travaux, Samou Coulibaly et du directeur du stade du 26 Mars, Mohamed Alassane Maïga. Le programme du ministre de la Jeunesse et des Sports prévoyait la visite des vestiaires des arbitres, du commissaire de match et des joueurs, de la salle antidopage, de la zone mixte, des salons présidentiels, de la salle de presse, de la pelouse, des toilettes, des écrans géants etc.

Les travaux de rénovation à effectuer pour mettre le stade aux normes internationales concernent, entre autres, la salle de vidéo-surveillance, les chaises qui doivent être numérotées, le gazon, les toilettes et douches qui doivent être des toilettes individuelles pour les joueurs et les officiels, les chaises pliantes.

Aussi, le stade doit être doté de fibre optique avec internet accessible partout et la devanture et les alentours de l’infrastructure doivent être dégagés et aménagés. A l’issue de sa visite, le ministre a tenu à rassurer les amoureux du football malien : toutes les dispositions seront prises pour que le stade du 26 Mars soit aux normes internationales et abrite les matches des Aigles.

«Nous avons voulu organiser cette visite pour venir nous enquérir des réalités des travaux de l’année 2021 au stade. Ces travaux sont de grande envergure et concernent tous les compartiments importants du stade. Nous avons pris note de ce qui est fait, mais nous avons aussi pris note de ce qui est à corriger.

C’est pourquoi, nous avons tenu à ce que tous les acteurs concernés par les travaux de rénovation, le département de la Jeunesse et des Sports, la Femafoot, l’entreprise chargée des travaux et le ministère des Affaires foncières, de l’Urbanisme et de l’Habitat à travers la direction générale de l’Administration des biens de l’Etat soient présents aujourd’hui» (hier, ndlr), a confié le ministre Ag Attaher, avant de poursuivre : «À l’issue de la visite, nous pouvons dire que les travaux avancent bien.

Les travaux ont démarré à tous les niveaux et aucun détail ne sera négligé. Les nouveaux tableaux d’affichage sont déjà arrivés, tous les travaux de peinture et de plomberie ont commencé. Les toilettes seront rénovées, tout comme l’éclairage, bref tout ce qui est demandé par la CAF sera fait».

De son côté,, le chef de chantier, Samou Coulibaly a dit que les travaux seront exécutés avant septembre, date du début des éliminatoires.

«Le stade du 26 Mars n’avait jamais connu de tels travaux de rénovation. Les défis sont énormes, c’est un chantier de grande envergure.Nous avons rencontré quelques difficultés, c’est qui est normale, mais Dieu merci, tout est rentré dans l’ordre et nous promettons au public sportif malien et aux autorités que les travaux seront exécutés à temps. Déjà, les travaux sont exécutés à 70% et nous l’avons fait dans la zone de compétition afin que le Mali puisse abriter ses matches des éliminatoires de la Coupe du monde», a confié Samou Coulibaly.

Seïbou S. KAMISSOKO

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, n’a pas tardé à réagir après l’annonce de la non homologation du stade du 26 Mars par la Confédération africaine de football (CAF).   Dès hier, soit 48h après l’annonce de la décision de l’instance dirigeante du football continental, il...