Le Stade malien affronte demain Horoya AC de Conakry au stade Modibo Keïta au compte du match aller du 2è et dernier tour préliminaire de la Ligue des champions d’Afrique. Cette rencontre est très importante pour les pensionnaires de Sotuba qui courent derrière la lucrative Champion’s league depuis sa création, il y a plus d’une vingtaine d’années (24 ans pour être précis). Pour cette énième tentative, les espoirs des Blancs reposent sur les épaules du technicien Jean-Christophe Gratecap arrivée cette année à Sotuba et qui semble avoir les cartes en main pour vaincre enfin le signe indien.

 

Mais la rencontre ne s’annonce pas facile pour le Stade malien, surtout quand on sait que l’adversaire du jour s’appelle Horoya AC, une équipe habituée à la phase de poule de la Ligue des champions et qui fait partie des clubs émergeants du continent. Jugé à travers le passé des deux équipes dans la compétition, les Guinéens aborderont donc la partie avec les faveurs des pronostics, mais dans un match de football, tout est possible, surtout à ce niveau.

Autrement dit, le Stade malien peut parfaitement déjouer les pronostics et se hisser, pour la première fois de son histoire, dans le Top 16 africain. Pour préserver toutes leurs chances de qualification, les pensionnaires de Sotuba doivent tout mettre en œuvre pour empocher les points de cette manche aller et si, possible marquer des buts. Si les protégés de Jean-Christophe Gratecap s’imposent demain au stade Modibo Keïta, cela va conforter la confiance du groupe et en même temps, mettre la pression sur les Guinéens dans la perspective de la manche retour. Le technicien assure que l’équipe s’est préparée dans la sérénité et affiche sa confiance pour la suite des événements.

«Cela fait un mois qu’on est en train de préparer la rencontre contre Horoya AC de Guinée. Depuis qu’on s’est brillamment qualifié contre Sonabel du Burkina Faso, on a commencé à se concentrer sur ce match contre Horoya. On est allé progressivement et là, on est dans la dernière phase», a indiqué Jean-Christophe Gratecap. «J’ai fait un montage vidéo sur l’adversaire que j’ai fait visionner par les joueurs, hier (mardi, ndlr) avant la séance d’entraînement. Il y a une bonne connaissance de l’adversaire, donc on va mettre en place un plan de jeu qui puisse nous permettre de poser des problèmes à l’adversaire.

On n’aura peut être pas un grand nombre d’occasions et il va falloir se montrer efficace. Moi j’ai confiance parce qu’on a des atouts et surtout on a une force collective qui peut nous permettre de faire de grandes choses», a ajouté le technicien de Sotuba, avant de conclure : «On va aborder ce match aller avec la ferme intention de faire un bon résultat et ne pas encaisser de buts.

L’état d’esprit du groupe est bon ça fait deux mois que je suis là. Je suis content du comportement des joueurs qui sont assidus au travail et qui sont réceptifs. Au total, nous avons livré 5 matches de préparation, 2 pour les joueurs qui jouent peu ou pas, 3 avec les titulaires. à chaque fois, l‘équipe a obtenu des résultats positifs. Il y a donc une bonne dynamique et les joueurs ont envie de faire l’exploit et renverser Horoya AC».

L’expérimenté gardien de but des Blancs, Mohamed Niaré abonde dans le même sens que son entraîneur. «L’état d’esprit du groupe est bon, nous allons jouer comme nous l’avons fait contre Sonabel au premier tour. Cette année, l’objectif est très clair, c’est participer à la phase de poules.

Nous sommes conscients des enjeux de la rencontre et l’équipe a travaillé dans ce sens», indique le dernier rempart de Sotuba, «Je demande aux supporters et à tout le peuple malien de nous soutenir et porter l’équipe vers la qualification. Nous nous sentons en mission pour tout le Mali et nous avons besoin du soutien de tout le monde», a insisté Mohamed Niaré. Le milieu offensif de Sotuba, Sékou Konaté, assure de son côté que l’équipe est prête et s’attend à un bon résultat pour cette première manche.«Le premier objectif que nous avons pour ce match aller, c’est gagner et ne pas prendre de buts.

Personnellement, je suis optimiste, même si les Guinéens disposent de beaucoup de joueurs d’expérience dans leur rang. Nous avons reçu la visite du président de la Fédération malienne de football, Mamoutou Touré ‘’Bavieux’’. Tout cela est de nature à nous encourager et nous allons tout donner sur le terrain pour atteindre notre objectif, à savoir la participation à la phase de poule de la Ligue des champions», a dit sans détours celui que les supporters appellent par le sobriquet Romario.

S’il est satisfait de la préparation effectuée par l’équipe, le nouveau président des Blancs, Cheick Diallo, estime que le match contre Horoya AC «arrive un peu tôt» pour les protégés de Jean-Christophe Gratecap. L’ancien international explique : «On est en train de se préparer, on s’entraîne pour ce match contre Horoya. à notre avis, ce match est arrivé très tôt parce qu’on est en fin de saison et le championnat n’a pas été repris.Néanmoins, on s’est bien préparé pour jouer le premier match des préliminaires et après la qualification, l’équipe a continué sa préparation.

On est en train de tout mettre en œuvre pour essayer de nous qualifier, même si nous pensons que les joueurs peuvent manquer de quelques matches dans les jambes» «On a déjà éliminé Horoya par le passé et les Guinéens nous ont également éliminés. Horoya AC a progressé au niveau africain et participe régulièrement à la phase de poules de la Ligue des champions, mais le Stade malien aussi est un grand club qui a sa place dans l’élite continentale, souligne Cheick Diallo. Cette année, le Stade malien dispose d’un effectif plus talentueux que lors de la dernière campagne et cela peut faire la différence. Je pense que nous avons beaucoup de chances de franchir le cap du Horoya».

Mercredi, le technicien Jean-Christophe Gratecap et ses joueurs ont reçu la visite duprésident de l’instance dirigeante du football national, Mamoutou Touré ‘’Bavieux’’ qui a remis un chèque de deux millions de Fcfa à l’équipe.«Nous sommes venus à Sotuba pour féliciter le président du Stade malien Cheick Diallo pour son élection à la tête de l’équipe et ne temps, témoigner notre soutien au club.

«Le Stade malien est le représentant du Mali en Ligue des champions et a besoin de soutien de tout le monde. Si l’équipe se qualifie, je m’engage à donner quatre millions aux joueurs qui pourront également compter sur le soutien de la fédération», a déclaré Mamoutou Touré «Bavieux».

Issaka Samaké sera, à n’en pas douter, la grande attraction de cette confrontation entre le Stade malien et Horoya de Conakry. Et pour cause, l’arrière-latéral a porté le brassard le capitaine des Blancs pendant plusieurs années, avant de signer, en août dernier, en faveur du club guinéen. Les retrouvailles avec ses anciens coéquipiers promettent des étincelles.

Samedi 16 octobre
au stade Modibo Keïta
17h : Stade malien-Horoya AC

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Le Stade malien affronte demain Horoya AC de Conakry au stade Modibo Keïta au compte du match aller du 2è et dernier tour préliminaire de la Ligue des champions d’Afrique. Cette rencontre est très importante pour les pensionnaires de Sotuba qui courent derrière la lucrative Champion’s league depuis sa...