Les Ghanéennes (en rouge et jaune) sont les favorites de la finale

La finale de la première édition de la Ligue des champions opposera Hasaacas Ladies du Ghana et Mamelodi Sundowns de l’Afrique du Sud. En demi-finales, disputées lundi, les deux équipes ont battu, respectivement AS FAR du Maroc (2-1) et Malabo Kings de la Guinée-Equatoriale (0-0, 5-4 t.a.b.). La première confrontation a mis aux prises les Ghanéennes et les Marocaines, au stade Al Salam, le terrain d’Al Ahly de notre compatriote Aliou Dieng, situé non loin de l’Aéroport international du Caire.

Dès l’entame du match, les joueuses de Hasaacas Ladies affichent leurs ambitions et se montrent les plus dangereuses. Après quelques tentatives infructueuses, les Ghanéennes voient leurs efforts récompensés à la 33è minute. Suite à un exploit individuel, Doris Boaduwaa marque du plat du pied (1-0). Mais la joie des Hasaacas Ladies est de courte durée car à une minute de la mi-temps AS FAR remet les pendules à l’heure, grâce à Najat Badri (1-1, 44è min).

A la reprise, les Ghanéennes maintiennent la pression sur leurs adversaires. Elles multiplient les alertes dans la surface de réparation des Marocaines et se permettent même de rater un penalty par Perpetual Agyekum peu après l’heure de jeu (66è min, tir repoussé par le poteau).

Après ce penalty raté, la pression monte dans les deux camps, les supporters donnent de la voix aux joueuses. A dix minutes de la fin, Evelyne Badu, élue trois fois Femme de match, libère son équipe en expédiant un puissant tir qui laisse la gardienne Halima Tagnout sans réaction (2-1, 80è min). Un bijou salué par tout le stade qui entonne alors le nom de la joueuse de 19 ans.

«Il y a eu des variations tactiques en deuxième période. Les filles sont très réceptives, elles respectent les consignes à la lettre. Elles ont été irréprochables en deuxième période. Je suis content et fier d’elles», a déclaré après la rencontre l’entraîneur de Hasaacas Ladies, Yusuf Basigi. Pour le technicien de l’AS FAR, son équipe a simplement manqué de chance face aux Ghanéennes. «Je félicite les filles pour leur prestation, elles ont bien joué mais les Dieux du stade n’étaient pas de notre côté aujourd’hui (lundi, ndlr), a dit Abdallah Haïdamu, en promettant de tout faire pour gagner la petite finale contre Malabo Kings et remporter la médaille de bronze.

La deuxième demi-finale a été remportée 5-4 aux tirs au but par Mamelodi Sundowns, l’équipe du président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe. A l’issue du temps réglementaire et des prolongations, les deux équipes étaient à égalité (0-0). Dans la séance des tirs au but, les Sud-Africaines ont réalisé un sans-faute et se sont imposées 5-4, au grand bonheur de leur entraîneur, Jerry Tshabalala. «Le match a été difficile et je dois féliciter mes joueuses, avec une mention spéciale aux défenseures qui ont fait un travail extraordinaire. Je suis très excité pour la finale. Nous sommes prêts pour remporter le titre pour l’Afrique du Sud», a réagi le technicien des Mamelodi Sundowns.

La petite finale ou match de classement se dispute jeudi à partir de 14h au stade Al Salam et 24h plus tard, c’est-à-dire vendredi, ce sera la grande finale qui aura pour cadre le stade du 30 Juin. Si l’on en juge à travers le parcours des deux finalistes, la balance penche du côté des Hasaacas Ladies, mais dans une finale, tout est possible et les Ghanéennes-invaincues depuis le début de la compétition comme les Sud-Africaines-ont intérêt à se méfier de leurs adversaires.

Envoyée spéciale
Djènèba BAGAYOKO

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Les Ghanéennes (en rouge et jaune) sont les favorites de la finale La finale de la première édition de la Ligue des champions opposera Hasaacas Ladies du Ghana et Mamelodi Sundowns de l’Afrique du Sud. En demi-finales, disputées lundi, les deux équipes ont battu, respectivement AS FAR du Maroc (2-1)...