Un adage dit que c’est dans les moments difficiles qu’on reconnait ses vrais amis. Avec la crise multidimensionnelle que notre pays traverse, aggravée par les sanctions prises par la CEDEAO et l’UEMOA, les soutiens fusent de partout. Parmi lesquels, figure en premier lieu le peuple sénégalais qui partage beaucoup de choses avec le Mali. Lors du match opposant le Mali à la Tunisie, hier mercredi, le président de la Fédération des Associations sénégalaises au Mali (FASEM), Daouda DIOH, a appelé la communauté sénégalaise à soutenir le Mali.

 

En plus des nombreux messages de soutien des politiques, des intellectuels et de la population sénégalaise au peuple du Mali, le président de la Fédération des associations sénégalaises au Mali (FASEM), Daouda DIOH, vient d’exprimer la solidarité des sénégalais aux maliens de la plus belle des manières.

À la veille du match opposant le Mali à la Tunisie, il a appelé la communauté sénégalaise vivant au Mali à sortir massivement pour supporter les Aigles du Mali.

Des centaines de sénégalais ont fait le déplacement, hier mercredi, au Centre internationale des conférences de Bamako (CICB) qui abrite la foire de la CAN. Une initiative de l’Agence T-MAK en collaboration avec la Fédération des associations sénégalaises au Mali (FASEM) et le CICB. Un écran géant a été installé au CICB où les supporters se retrouvent pour regarder les matchs dans la convivialité.

La FASEM qui adhère pleinement à cette initiative a mobilisé sa communauté pour la cause du Mali. En effet, à travers des projections sur écran géant des matches en direct des stades camerounais, les ressortissants des pays participant à la CAN suivent  ensemble dans une grande salle, les retransmissions.

Le président de la Fédération des associations sénégalaises au Mali, Daouda DIOH, a expliqué que les intérêts du Sénégal et du Mali sont liés. Il a rassuré que les sénégalais vivant au Mali ne ménageront aucun effort pour soutenir le Mali pendant ces moments difficiles.

La communauté sénégalaise présente au Mali s’est dit prête à se mobiliser demain vendredi pour répondre présente à l’appel à la mobilisation des autorités de la transition.

À travers cet appel à soutenir le Mali, la FASEM pose un acte hautement symbolique qui marquera à jamais les Maliens. Car il démontre à la face du monde que les peuples africains n’adhèrent pas au projet des chefs d’États de la CEDEAO. Une organisation qui, au lieu de défendre la cause des populations, défend plutôt leur propre intérêt.

En tout cas, la FASEM a compris que les intérêts du Mali et du Sénégal sont liés. Pour preuve, chaque jour, des centaines de camions empruntent le corridor Dakar-Bamako sur plus de 1 300 kilomètres. Un axe stratégique pour le Mali, pays enclavé, largement dépendant du port de Dakar pour ses importations. Il est également stratégique pour le Sénégal.

Selon des statistiques, l’an dernier, 21% des exportations du Sénégal étaient destinées au Mali.

C’est pourquoi les sanctions de la CEDEAO ont été mal perçues par les sénégalais. Ils reconnaissent qu’en sanctionnant le Mali, la CEDEAO sanctionne le Sénégal aussi.

PAR MODIBO KONÉ

Source : Info-Matin

MaliwebSports
Un adage dit que c’est dans les moments difficiles qu’on reconnait ses vrais amis. Avec la crise multidimensionnelle que notre pays traverse, aggravée par les sanctions prises par la CEDEAO et l’UEMOA, les soutiens fusent de partout. Parmi lesquels, figure en premier lieu le peuple sénégalais qui partage beaucoup...