YAOUNDE – Quatre matches aller des barrages de la Coupe du monde de football 2014 se joueront ce week- end sur le continent africain, parmi lesquels les chocs Côte d’Ivoire-Sénégal, Tunisie-Cameroun, Ethiopie-Nigeria et Burkina Faso-Algérie.

fifa logo

La dernière rencontre opposant le Ghana à l’Egypte est quant à elle prévue mardi.

Meilleure sélection africaine au classement mondial publié en septembre par la Fédération internationale de football association (FIFA), la Côte d’Ivoire, avec ses stars Didier Drogba, Yaya Touré, Gervinho et Kolo Touré est favorite pour le match face au Sénégal, samedi à Abidjan.

Lundi, le sélectionneur des Eléphants, Sabri Lamouchi, a appelé à une mobilisation populaire et affirmé qu’avec les individualités dont regorge son équipe, il a les “arguments” pour battre le Sénégal et permettre à la Côte d’Ivoire d’assurer sa troisième participation consécutive à une phase finale de la Coupe du monde.

Quart-de-finalistes lors de leur seule participation au tournoi mondial, en 2002, les Sénégalais quant à eux jetteront dans la bataille Moussa Sow et Demba Ba, leurs meilleurs attaquants pour arracher la qualification.

L’enjeu est donc grand pour ces deux sélections qui se sont déjà affrontées en 2012 dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2013 en Afrique du Sud. Une double confrontation remportée par les Ivoiriens (4-2, 2-0).

Un autre match plutôt équilibré entre les Aigles de Carthage de Tunisie et les Lions indomptables du Cameroun se jouera dimanche à Radès, une banlieue sud de la capitale Tunis.

Classés 46e mondiale au classement de la FIFA, les Aigles de Carthage de Tunisie, champions d’Afrique 2004 pour quatre participations en Coupe du monde (1978, 1994, 2002, 2006) joueront à fond leurs chances pour participer au Mondial 2014 au Brésil.

Les Tunisiens espèrent laver l’affront subit au cours des précédentes sorties face au Cameroun (victoire des Lions indomptables, 3-0, en demi-finale de la Can Nigeria-Ghana 2000, double victoire du Cameroun 2-0 et 1-0 au dernier tour des éliminatoires du Mondial Italie 1990 et nul 2-2 à la Can 2010 en Angola).

Pour cette rencontre, le coach néerlandais des Aigles de Carthage, Ruud Krol, a décidé de s’appuyer sur une écrasante majorité de joueurs locaux.

Parmi les joueurs qu’il a mis à l’écart, se retrouve Hamdi Harbaoui. L’attaquant de Lokeren est pourtant en tête du classement de buteurs en Belgique, avec 8 réalisations en 9 matches. Harbaoui avait dénoncé un climat malsain chez les Aigles de Carthage, après l’élimination de l’équipe tunisienne de la Can 2013.

Autres absences notables: celles du meneur de jeu Oussama Darragi et du milieu offensif Youssef Msakni, non-retenus. Ruud Krol devra aussi se passer des services des défenseurs Aymen Abdennour et Karim Haggui, suspendus.

Le Cameroun, 61e place mondiale, détient le record de participations à la phase finale de la Coupe du monde pour une équipe africaine, soit six (1982, 1990, 1994, 1998, 2002 et 2010) et compte également quatre coupes d’Afrique des nations remportées en 1984, 1988, 2000 et 2002.

Malgré le retour du capitaine Eto’o en sélection, après avoir déclaré qu’il mettait fin à sa carrière internationale après la victoire (1-0) du Cameroun sur la Libye en septembre à Yaoundé en raison des désaccords tactiques avec le sélectionneur Volker Finke, les Lions indomptables pourraient toute fois être handicapés par les forfaits de trois milieux de terrain.

Selon le staff médical de l’équipe nationale, Stéphane Mbia du FC Séville en Espagne, Raoul Loé évoluant à Osasuna dans le même championnat et Landry Nguemo des Girondins de Bordeaux en France ne prendront pas part à la rencontre contre la Tunisie pour cause de blessures.

Le troisième duel de ces play-offs se déroulera ce 12 octobre à Ouagadougou. Après avoir créé la surprise en atteignant la finale de la dernière Coupe d’Afrique des nations 2013 en Afrique du Sud, les Etalons du Burkina Faso seront opposés aux Fennecs d’Algérie.

Les Burkinabé auront pour objectif de continuer sur la même lancée en décrochant leur première participation à la phase finale de la Coupe du monde, contrairement aux Fennecs algériens qui en compte déjà trois à leur actif.   Seul le duel entre le Nigeria, champion d’Afrique en titre, et l’Ethiopie, 93e au classement FIFA, soit la 25e nation africaine, semble plus inégal.

Mais, les Ethiopiens ont déjoué tous les pronostics en écartant au deuxième tour, l’Afrique du Sud, qui était considérée comme l’une des équipes favorites de la compétition.

Le retour de l’Ethiopie sur la scène internationale après 30 ans d’éclipse, a été confirmé à travers une qualification et sa prestation honorable à la CAN 2013 disputée entre janvier et février.

La dernière rencontre, décalée à mardi, opposera la sélection du Ghana, les Blacks stars, aux Pharaons d’Egypte.

La décision prise par la Fédération ghanéenne de football de décaler cette rencontre du 13 au 15 octobre est justifiée par la volonté de donner du temps supplémentaire au sélectionneur des Black Stars, Jales Kwesi Appiah, afin de mieux préparer son équipe.

Quart de finaliste de la dernière Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, le Ghana avec les retours des frères Ayew d’Olympique de Marseille en France, un temps écarté du groupe pour indiscipline et d’autres cadres tels que Sulley Muntari, Kevin- Prince Boateng et Michael Essien évoluant également en Europe, sera un adversaire redoutable pour l’Egypte.

L’issue de la rencontre reste cependant incertaine face à l’Egypte, sept fois championne d’Afrique des nations de football, qui tient à prendre part au Mondial brésilien, 24 ans après sa dernière participation en Italie.

Dans la zone Afrique, les cinq gagnants à l’issue des play-offs retour prévus mi-novembre décrocheront leur billet pour le Brésil.

Source: Xinhua