La deuxième tentative aura été la bonne. Après son échec auxassises de Tombouctou, en 2009, l’Inspecteur général de police Boubacar Diarra dit Baba, vient d’être élu à la tête de la Fédération Malienne de Football, à l’issue de sa 42ème Assemblée générale, tenue à Mopti, avec 29 voix contre 25 pour son challenger, Hamadoun Kolado Cissé.

Boubacar Baba Diarra femafoot federation malifoot

Les lampions se sont éteints le mardi 8 octobre 2013 dans la Venise malienne, sur la 42ème Assemblée générale élective du Comité Exécutif de la Fédération Malienne de Football. A l’issue de deux jours de travaux, les 55 délégués, venus des différentes ligues, des associations sportives et des clubs de 1ère et 2ème divisions, ont porté leur choix sur la liste conduite par l’Inspecteur Général de police Boubacar Diarra pour un mandat de 4 ans.

 

Ce qui peut désormais être qualifié de revanche pour Boubacar Diarra, quand on sait que ce dernier avait échoué, il y 4 ans à Tombouctou, face à celui qu’il remplace aujourd’hui à la tête de Malifoot. Sa victoire a été rendue possible grâce au soutien d’un homme, le jeune Président du Stade Malien de Bamako. Arrivé 3ème au terme du premier tour de l’élection avec 14 voix, Boukary Sidibé dit Kolon s’est désisté ensuite au profit de Baba Diarra. Ce qui n’était guère une surprise.

 

En effet, le bureau sortant, conduit par Kola Cissé, faisait face depuis quelques temps à une véritable fronde de la part de certains clubs de Ligue I, regroupés au sein du «Collectif du 11 juillet 2013», dans lequel Kolon milite. C’est dire donc que le président sortant de la FEMAFOOT a perdu le bras de fer qu’il avait engagé avec la quasi-totalité des clubs de Ligue I dont le Stade Malien de Bamako et le Djoliba AC.

 

Pourtant, les choses avaient bien commencé pour lui. Au 1er tour, il était parvenu à une avance de 4 points sur son adversaire du second tour, Boubacar Diarra et  de 8 sur Kolon Sidibé. Le jeu des alliances lui aura été fatal. Chose que Kola aurait pu éviter s’il était parvenu à s’octroyer la majorité absolue dès le premier tour.

 

Celui qui préside désormais aux destinés du football malien est l’actuel Président du Djoliba AC. Conformément aux textes de la FEMAFOOT, il a donné l’assurance qu’il confiera les rênes de ce club à son 1er Vice-président, Tidiane Niambélé. Le tout nouveau Président a aussi promis de travailler avec tout le monde, pour permettre à notre sport roi de retrouver son lustre d’antan.

 

«La victoire d’aujourd’hui n’est qu’une étape. La tâche dépassant la capacité de notre seule liste, je mettrai en place très prochainement un bureau consensuel, pour l’avancée de notre football». Comme priorité, Baba Diarra a retenu la relecture des textes de la Fédération Malienne de Football. «Il est indispensable que notre fédération soit dotée de textes clairs, lisibles et compréhensibles» a-t-il affirmé.

 

Il a rendu un hommage mérité aux anciens du Stade et du Djoliba AC, dont les conseils auront été déterminants dans sa victoire, à Boukary Kolon Sidibé et au représentant de la Confédération Africaine de Football, Anjorin Moucharaf Gbadamassi, qui supervisait pour la première fois une AG de la FEMAFOOT. Boubacar Diarra a aussi félicité le bureau sortant pour sa contribution à l’avancée de notre football.

 

Signalons que la cérémonie d’ouverture de cette 42ème Assemblée Générale, qui a eu lieu dans la salle de conférences du Gouvernorat de Mopti, était présidée par le représentant du ministre de la jeunesse et des Sport, Boubacar Traoré, qui avait à ses côtés le Gouverneur de Région et le Maire de la commune urbaine de Mopti, Boubacar Hama Cissé et Oumar Bathily.
Yaya Samaké,

 

Envoyé spécial à Mopti

Source22 Septembre

Mali-web.orgSports
La deuxième tentative aura été la bonne. Après son échec auxassises de Tombouctou, en 2009, l’Inspecteur général de police Boubacar Diarra dit Baba, vient d’être élu à la tête de la Fédération Malienne de Football, à l’issue de sa 42ème Assemblée générale, tenue à Mopti, avec 29 voix contre...