Le Président du Paris Saint-Germain a fini par réagir, du moins par ses proches dans l’affaire de brouille dans laquelle est mentionné son nom.

 

Sale affaire pour le PSG et le Qatar à l’approche de la prochaine Coupe du monde. Tayeb.B, un entrepreneur franco-algérien, a été détenu pendant près de neuf mois à Doha car il aurait détenu des documents compromettants pour le président du club parisien et la famille royale qatarie. Mais l’entourage de Nasser Al-Khelaïfi a tenu à livrer sa version des faits.

Le 27 juillet 2021, trois interpellations avaient eu lieu dans une affaire, s’intéressant à une nébuleuse gravitant autour de la direction du PSG. L’un des hommes interpellés était Tayeb.B, un entrepreneur franco-algérien domicilié au Qatar, qui aurait détenu des documents compromettants pour la famille royale et Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG. Tayeb.B aurait été détenu à Doha entre janvier et novembre 2020 dans des conditions « éprouvantes » selon les informations de Libération.

Pointé dans l’affaire, Nasser Al-Khelaïfi, Président du PSG a tenu à réagir par le biais de certains de ses proches.

« Tayeb B. aurait systématiquement cherché à lier ses déboires qataris avec Nasser, alors qu’il existe d’autres contentieux entre lui et l’émirat, parfaitement étranger à NAK. C’est un maître chanteur qui voulait des millions d’euros et qui s’est brûlé. Point » a confié un proche du responsable dans des propos rapportés par Libération.

Source : Afrique Sports