M. Hamane Niang, ancien Président de la Fédération Malienne de  Basketball et  ancien ministre des Sports   n’a rien  à voir avec les  abus sexuels dont ont  été victimes certaines joueuses de l’équipe Nationale. C’est  la conclusion des enquêtes indépendantes menées    par la Fédération Internationale de Basketball (FIBA) suite aux allégations du  journal américain,   le New York Times.

 Cette histoire démarre en juin dernier lorsque le médias Américain  « The New York Times »  révélait des cas d’abus  sexuels au sein de la fédération Malienne de    Basketball lorsque M. Hamane Niang était le  président de la dite fédération. Si l’article n’accusait   pas directement l’ancien ministre des sports d’être auteur des faits,  on lui imputait la responsabilité morale des faits d’abus sexuels sur une dizaine de joueuses. .. Ses détracteurs disent qu’il a largement ignoré l’agression des femmes pendant une douzaine d’années entre 1999 et 2011, lorsqu’il a d’abord été président de la fédération malienne de basket-ball, puis ministre des Sports du pays. Et, disent ces critiques, avec une nouvelle inaction en tant que président de la FIBA, Niang continue de laisser les joueuses vulnérables à l’exploitation dans son pays d’origine » indiquait le New York Times dans son article. En réaction,  M. Hamane Niang   avait déclaré à l’époque  qu’il « n’a jamais  été impliqué et  n’a jamais eu connaissance des accusations décrites dans le journal américain ». 

Aussi,  pour permettre  à ce (…)

MAHAMANE TOURE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebSports
M. Hamane Niang, ancien Président de la Fédération Malienne de  Basketball et  ancien ministre des Sports   n’a rien  à voir avec les  abus sexuels dont ont  été victimes certaines joueuses de l’équipe Nationale. C’est  la conclusion des enquêtes indépendantes menées    par la Fédération Internationale de Basketball (FIBA) suite aux...