Le président de la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT), Maître Alioune Badara Traoré, ceinture noire, 7è dan occupe désormais le poste d’auditeur des comptes de l’Union africaine de taekwondo (AFTU). Il a été élu à l’issue de l’Assemblée générale élective de l’instance dirigeante du taekwondo africain qui, Covid-19 oblige, s’est tenue en visio-conférence cette année.

 

Cette élection est un grand honneur pour notre pays et une fierté pour Maître Alioune Badara Traoré qui devient le premier Malien à intégrer de l’AFTU. «C’est un sentiment d’humilité que tout pratiquant de taekwondo devrait ressentir en pareille circonstance, sentiment de fierté pour notre pays, car c’est la toute première fois qu’un Malien se retrouve dans l’instance dirigeante du taekwondo continental.

J’ai aussi un sentiment de défis à relever pour la gloire du taekwondo malien», a confié Maître Alioune Badara Traoré avant de remercier la communauté des présidents de fédérations africaines, ainsi que le président de l’AFTU, le Nigérien Issiaka Idé «pour la confiance portée à ma modeste personne».

Quelques jours après l’élection de Maître Alioune Badara Traoré, le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, Mossa Ag Attaher a adressé une lettre de félicitation à la FEMAT. «Ce plébiscite qui honore votre fédération et le Mouvement sportif malien, en général est le fruit des efforts conjugués mais aussi celui de la bonne gouvernance dont votre fédération fait montre.

Aussi, voudrais-je féliciter l’élu et encourager toute l’équipe de la fédération à poursuivre les efforts de bonne gouvernance, gage de réussite pour d’autres responsables sportifs du pays», a exprimé le ministre en charge des Sports. Dans la foulée, le tout nouvel auditeur des comptes de WTAF a été invité par la Fédération ivoirienne de taekwondo pour participer à plusieurs activités.

En Côte d’Ivoire, Maître Alioune Badara Traoré a notamment pris part au passage de grades de niveau supérieur (5è, 6è et 7è dan) en tant que personne-ressource et à l’inauguration du centre sportif baptisé du nom du président ivoirien Alassane Ouattara.

Cette infrastructure a été financée à hauteur de 5 milliards de Fcfa par l’Agence de coopération internationale coréenne (KOICA) et le gouvernement ivoirien qui a débloqué un milliard et demi de Fcfa. Maître Alioune Badara Traoré a également participé à la première réunion du bureau de l’Union africaine de taekwondo et à l’Assemblée générale élective de la Fédération ivoirienne de taekwondo, avant de rencontrer le fondateur du taekwondo ivoirien, Maître Kim Young Tae.

Arrivé en Côte d’Ivoire en 1968, Maître Kim, comme on l’appelle familièrement, a formé plusieurs grands Maîtres et promoteurs de taekwondo en Afrique. Parmi ses élèves, figurent feu Maître Amon Raphael Malé et feu Maître Salia Tounkara qui ont fait la gloire du taekwondo malien. Président de l’Association des grands Maîtres coréens d’Afrique, Maître Kim occupe également le poste de conseiller spécial du kukkiwon, la seule instance habilitée à homologuer les grades.

Boubacar THIERO

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Le président de la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT), Maître Alioune Badara Traoré, ceinture noire, 7è dan occupe désormais le poste d’auditeur des comptes de l’Union africaine de taekwondo (AFTU). Il a été élu à l’issue de l’Assemblée générale élective de l’instance dirigeante du taekwondo africain qui, Covid-19 oblige,...